*Humanum fuit errare, diabolicum est per animositatem in errore manere

Françoise Revel, par sa haine aveugle et sa persévérance à demander la destruction de la Demeure du Chaos ( plaintes pénales du 7 janvier 2008 où elle ment publiquement le 8 fevrier 2008 en niant son acte ) vient d’être absorbée par la Demeure, elle devient un sujet indentifié avec un tableau clinique , victime du syndrome de Stendhal* . Son image publique ne lui appartient plus. Figée pour l’éternité sur les murs de la Demeure du Chaos, son reflet dans l’eau stagnante de “Red swimming pool” nous renvoie à des périodes sombres de l’Europe. *Traduction du post latin:” Commettre des erreurs est le propre de l’humain, mais il est diabolique d’insister dans l’erreur par orgueil”

*Le syndrome de Stendhal est une maladie psychosomatique qui provoque des accélérations du rythme cardiaque, des vertiges, des suffocations voire des hallucinations chez certains individus exposés à une surcharge d’œuvres d’art. Cette perturbation est assez rare et touche principalement des personnes trop sensibles. Pierre Dumont (dit le Grand Inquisiteur est soigné à ce jour, pour cette affection contractée fin 1999 avec la DDC…) C.F. DSM-IV ( Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders révision IV),

Le facteur déclenchant de la crise est le plus souvent lors de la visite de la Demeure du Chaos, où le visiteur est subitement saisi par le sens profond que j’ai donné à mes oeuvres, qui transcendent les images et le sujet de la peinture ou sculpture; les réactions des victimes subjuguées sont très variables; des tentatives de destruction des œuvres ou d’hystérie ont été observée, il semblerait selon les videos que l’ensemble de la liste « Saint Romain pour tous, pour chacun » soit frappée du syndrome de Stendhal au regard de l’hystérie collective du meeting ” de la haine” du 8 février 2008

3 Responses to “*Humanum fuit errare, diabolicum est per animositatem in errore manere”

  1. JEANSEB Says:

    Analyse clinique:
    C’est intéressant ce syndrome de Stendhal, on pourrait aussi pour le cas Revel aller voir du côté de Freud (”deuil et mélancolie”); ainsi à propos de l’objet incorporé, “l’ombre de l’objet s’abat sur le Moi”…
    autre référence, analyse complémentaire.
    Identification à un objet mort = Dumont???

    Jean-Seb

  2. JEANSEB Says:

    destruction de l’ art = viol
    Revel = remise en question de sa bonne conscience de violeuse

  3. JEANSEB Says:

    Toujours à propos du cas Revel et de son identification à un objet mort (Dumont?)
    L’ombre de l’objet tomba sur le moi qui put alors être jugé par une instance particulière comme un objet, comme l’objet abandonné. etc…Les plaintes du mélancolique seraient des plaintes accusatrices
    Freud S, ‘Deuil et mélancolie’, in : Métapsychologie, 1915

    L’ombre de l’image de la falsification à l’infigurable
    De Murielle Gagnebin, Bruno Nassim = intéressant aussi

    Je cherche à comprendre le cas Revel !!!
    JeanSeb

Leave a Reply