Retour à la Demeure du Chaos pour l’alliance de la chair et du sang de Lukas et Satomi Zpira

Il est 3 heures du matin, nous sommes au 15 ème jour de l’avènement, Nous sommes en train de réfléchir sur la fonction de la chair et de son désir, à l’ère du virtuel, nous voici à nouveau redevenus palpables avec notre véritable corps. Les rituels ancestraux posent des repères et redéfinissent par une expérience personnelle, le pouvoir de la chair et du sexe. Nous réfléchissons sur le travail de notre enveloppe charnel, de notre âme, de notre sexualité, de notre psychè animal, à l’ère du virtuel.

Être “body hacktiviste”, nécessite une prise en main de son destin en mutant constamment, pour chercher à reprendre possession de notre corps qui appartient dans nos sociétés modernes, à l’Église, aux Mandarins et à l’État.


Publicly we will continue our work in editing, radio, music, press, etc… but privately, we will create something else, something to be shared freely but not consumed passively, something that ca be openly debated without ever being understood by the agents of alienation,something that has absolutely no marketable value but is precious nonetheless, something occult yet perfectly integrated in our dailylives.    Hakim Bey

Lukas et Satomi Zpira sont à la Demeure du Chaos depuis ce mardi 22 septembre 09

Citoyens du monde, ils enquillent en règle générale, un pays toutes les deux semaines pour leurs interventions. Ils ont, dans la Demeure du Chaos, trouvé un Sanctuaire où la chair peut se reposer loin des hurlements et des lumières factices. Décrire Lukas dans mon blog demanderait 900 ans. C’est un être que j’aime parce que jusqu’au-boutiste dans une liturgie du corps et de la chair, il officie avec la modestie des grands. Son épouse Satomi est aussi une Impératrice de lumière…

Ce soir ils vont réaliser une performance inhumaine et tellement iconoclaste, une re-visitation du baiser de l’artiste d’Orlan “versus 2009 XXX”, Âmes sensibles et prudes s’abstenir, les frontières de l’interdit se consument dans le désir…

/

Avant-gardes technologiques, mutations sociales et bouleversements culturels… Vampyres de New York, freaks mexicains, nerds de la Silicon Valley, gangsters guatémaltèques, fétichistes londoniens ou otakus japonais, Lukas -avec Laurent Courau-s’est fait une spécialité de documenter les phénomènes contemporains qui annoncent le monde de demain.

Un vieux texte de Lukas à mon sens résume sa vraie philosophie :

La mutation n’est pas un terme commercial, c’est un état d’esprit,un chemin que nous balisons de notre sang, un travail qui nous emmène à la frontière du possible et du légal, c’est un combat contre la médiocrité de nos existences, un combat pour essayer de s’arracher de cette fatalité qui voudrait que l’on ne puisse rien y changer,un combat que nous sommes trop peu à mener pour laisser croire le contraire.

Durant ce temps de performance, par nature indéfini, une projection en live en projection privée à la Borderline Biennial du film  VAMPYRES en présence de Laurent Courau réalisateur du film sur une idée de Lukas Zpira

Comments are closed.