Entretiens entre vampyres : LaSpirale.org renaît de ses cendres

La Spirale renaît de ses cendres avec l’édition spéciale “Aux portes du chaos” ; et notamment l’entretien sulfureux entre deux ronins, mené par Laurent Courau himself. Entre moi et Lukas Zpira, révélation, confidence, addiction, rédemption, prophétie, incarnation. Ames sensibles s’abstenir, 30 pages que Dante n’aurait pas renié dans l’Enfer, vous qui lisez ceci, abandonnez toute espérance…

Photos Lukas Zpira


La Spirale

En dessous, en marge, contre… La position de La Spirale, “eZine for the Digital Mutants”, est “ailleurs”, hors média, hors culture. La Spirale ne s’intéresse qu’à l’underground, la contre-culture, à « tous ces allumés qui annoncent le monde de demain », à « ces expériences marginales qui vont pénétrer la culture grand public, même édulcorées, de la même manière que la cyberculture a été vaporisée en cinq ans dans la société », dit Laurent Courau, le fondateur. En ligne depuis le début des 90s, la Spirale a conservé l’esprit de la presse alternative. Sur la forme, avec son esthétique “noir c’est noir”, sur le fond, avec ses interviews de cyberpunks, body-artistes, hip-hoppeurs, graffeurs, fétichistes, loin du ton militant ou commentateur des autres webzines.

Miroir de la cyberculture, La Spirale a su parler avant tout le monde de Stellarc et ses extensions technologiques, de Gibson, Sterling, Spinrad, Ballard ou Dantec. Très branché Internet quand le réseau n’était que confidentiel, il a élargi son spectre à toutes les nouvelles technologies “potentiellement dangereuses” dixit Libération.

http://www.laspirale.org

Leave a Reply