“Honte à vous”

“Honte à vous”/ “Shame on you” résume en trois mots la guerre à la vie, à la mort, que nous menons contre les réacs et les métastases des négationnistes de l’art qui veulent détruire la Demeure du Chaos comme symbole …

Honte à vous ! Ce cri du cœur est répété des milliers de fois avec rage. Tel est le titre du livre-vérité que je publie le 09 octobre 2008, où nous avons, non sans douleur, choisi 1 800 témoignages de pétitions parmi l’ensemble. Nous avons démarré la pétition en 2006, pour sauver les 2 900 œuvres de la Demeure du Chaos, créée en 1999. Cette pétition a déjà recueilli plus de 72 000 signatures accompagnées de commentaires et qui, chaque jour, s’enrichit de plusieurs centaines de nouveaux soutiens.

Ces commentaires de ces pétitions ont été écrits par des artistes, des historiens, des élus, des professions libérales, des ouvriers, des fonctionnaires, des retraités, des étudiants, des magistrats, de simples citoyens, des professeurs d’arts plastiques, des membres du clergé, des ouvriers, des familles, des frères, des cadres, des citoyens européens …

Ce livre, écrit par 1 827 auteurs venant de plus de 360 professions différentes, grâce aux efforts de chacun, sera naturellement gratuit.

Ce livre est bien sûr un matériau extraordinaire pour les sociologues, les historiens de l’art, les professions du droit, les journalistes à qui nous donnons la parole … mais il est surtout le témoignage implacable qu’il existe envers et contre tout, en dehors de tout système politique, un réel pouvoir d’indignation des citoyens en France. Chaque fois que je mettais à sélectionner des témoignages, au bout d’une demie heure, j’avais les larmes aux yeux et des crampes au bide car il faut le dire, nom de Dieu, c’est bien d’amour, de rage et de beauté dont on parle dans ces commentaires. Il faudrait que les élus en France puissent ouvrir ce livre avec courage. Il existe un vrai pouvoir citoyen qui n’est plus au Palais Bourbon.

Face à la Mairie de Saint Romain et à l’ensemble du Conseil Municipal qui a donné à Françoise Revel le pouvoir de demander à nouveau la destruction de la Demeure du Chaos le 17 novembre 2008 à la Cour d’Appel de Grenoble*, ce livre est pour les négationnistes de la Mairie, qui n’appartiennent plus à l’arc républicain par leurs propos infamants, le réquisitoire le plus cruel qu’aucun Procureur n’oserait prononcer.

Nous le distribuerons gratuitement dès le 09 octobre 2008 à la Demeure du Chaos, aux 1 200 journalistes du monde entier qui ont écrit sur la Demeure du Chaos, à chaque Saromagnot et bien sûr au procès du 17 novembre 2008 à la Cour d’Appel de Grenoble.

Ps : non content que la Demeure du Chaos soit désormais classée 2ème musée lyonnais (gratuit) derrière celui des Beaux-Arts, avec 270 000 visiteurs depuis son ouverture en février 2006, nous avons, pour les journées Européennes du patrimoine, reçu plus de 9 200 personnes qui ont pu visiter l’intimité de la Demeure, sur la seule journée de dimanche. Pour la vidéo des perf et interview c’est là

Une véritable communion où, là aussi, deux grandes tendances s’affirmaient, des gens de tous bords et de tous âges qui viennent vous donner plein d’amour mais qui sont prêts à aller très loin contre les réacs. Deux phrases me reviennent, celle d’une dame d’une cinquantaine d’années, enseignante, qui hors d’elle me dit “M. Ehrmann, honte à cette Mairie qui crache sur les milliers de visiteurs qui viennent vous soutenir.”; et celle d’un homme d’environ 35 ans qui me dit brutalement : “Qu’ils touchent à une seule pierre de la Demeure du Chaos et ils verront ce que c’est qu’une armée d’enragés, vous avez des milliers de partisans engagés qui prendront les armes parce que là, les limites sont atteintes et la liberté d’expression est en train de crever dans ce putain de pays .” Tout ce dimanche après-midi, je n’ai jamais vu, tant sur le plan politique, que sur l’angle sociologique, un tel engagement citoyen avec une rage pareille et pour autant, une extrême gentillesse qui, ne l’oubliez pas, est l’arme fatale des justes.

*
La Demeure du Chaos est à nouveau dans l’arène judiciaire par l’arrêt de la Cour de Cassation du 11/12/2007, qui casse et annule l’arrêt de la Cour d’Appel de Lyon du 13/09/2006 sur toutes ses dispositions et renvoie les parties devant la 1ère Chambre Correctionnelle de la Cour d’Appel de Grenoble, le lundi 17 novembre 2008 à 14h00.

(re-ps) “la beauté sera convulsive ou ne sera pas. ” André Breton

Leave a Reply